Loudness

Loudness partie 2 : Loudness War

La Loudness War, ou guerre du volume, est un phénomène qui a profondément affecté l’industrie musicale depuis les années 90. Les avancées technologiques ont permis de créer des masters toujours plus forts, au détriment de la qualité sonore. Dans cet article, nous allons nous pencher sur les conséquences de cette pratique. Nous verrons  également les normes et les outils qui ont été développés pour la contrer.

Comprendre l'émergence de la Loudness War

Loudness War écriture

Premièrement, la Loudness War est un phénomène qui a émergé durant une période où il n’existait pas de normalisation du loudness. En effet, chacun pouvait alors faire sonner son master aussi fort qu’il le souhaitait, dans le but d’avoir le son le plus loud possible. Cela a donc entraîné une avalanche de problèmes dans le monde audio. Les radios se battaient pour avoir le son le plus fort possible. Cela a conduit les grands titres à être remasterisés au dépend de  leur qualité.

Comparaison death magnetic version cd et version guitare heroes

La Loudness War a eu un impact significatif sur la qualité de la musique. L’exemple le plus marquant est l’album de Metallica « Death magnetic ». Deux versions de cet album existent, l’une destinée au CD et l’autre pour Guitar Hero. Bien que les deux versions soient identiques musicalement, la version CD est totalement limitée pour maximiser le niveau moyen et ainsi sonner plus fort. En conséquence, pratiquement toute la dynamique de la musique à été éliminée. Cette version peut provoquer une fatigue auditive et agresser les tympans. De nombreux auditeurs ont donc affirmé que la version produite pour Guitar Hero sonnait bien mieux que la version CD.

Autre conséquence

La distorsion numérique est un phénomène qui se produit lorsqu’un signal audio dépasse l’échelle full scale, c’est-à-dire la limite supérieure de 0dBFS. Cela conduit à une coupe des pics d’attaques et peut même engendrer la génération de clics numériques, plus ou moins audibles. Les conséquences sont importantes car les ingénieurs du son vont compresser et limiter les pics de manière excessive. Cela modifie significativement la réponse transitoire des instruments. Le son ne sera donc plus fidèle à la source originelle.

En conclusion, la Loudness War a eu des conséquences importantes sur la qualité sonore de la musique produite. La recherche de la puissance sonore a conduit à la compression excessive et à la limitation du volume. Cette course à la Loudness a également conduit à la perte de nuances et de subtilités dans la musique.

Audit Gratuit

Echantillon Mastering Offert

Qu'en pensent les ingénieurs du son ?

« Les guerres de volume peuvent être attribuées aux gars d’A&R faisant ce qu’ils font le mieux – tout ce qu’il faut pour que leurs actes soient remarqués. Ils ont commencé à influencer leurs labels pour faire pression sur les ingénieurs de mastering pour qu’ils rendent les morceaux un peu plus forts en se basant sur l’idée que les chansons auraient un attrait et une attention plus immédiats. » – Bob Ludwig, ingénieur de mastering dans Coffey, 2009

« Il y a environ trois semaines, un pianiste de jazz très connu, accompagné d’un trio composé de certains des meilleurs musiciens de jazz de la planète, a déclaré qu’il aimait son master, mais « ce n’est pas aussi fort que certaines des choses les plus récentes, alors je suis prêt à sacrifier son son pour le rendre un peu plus compétitif, en termes de volume. » Je pense : On en est arrivé à cela ? Pourquoi devriez-vous être le moins du monde préoccupé par le fait qu’un enregistrement de jazz soit “compétitivement fort” ? » – Bob Katz, ingénieur de mastering, 2005

Quelles sont les normes à respecter en matière de Loudness dans la musique ?

Avec l’avènement du numérique, la gravure des disques en format binaire a transformé la représentation de l’onde analogique en une variation de 0 et de 1. Cette méthode de gravure a également permis de créer des masters très Loud, pouvant être retranscrits sur CD.

Au moment de la création du CD, il n’existait pas de norme en matière de normalisation du Loudness, ce qui a donné lieu à la Guerre du Loudness.

Décomposition d'un CD

 Pour pallier ce manque de normalisation, les lecteurs de CD sont souvent équipés d’un bouton de normalisation qui permet d’écouter différents CD sans avoir à ajuster le niveau sonore. La norme audio du CD définissait une résolution de 16 bits, offrant une dynamique maximale de 96 dB en numérique.

Les plateformes de streaming et leurs normes sonores

Pour garantir une expérience d’écoute cohérente pour tous les utilisateurs, les plateformes de streaming appliquent une normalisation obligatoire. Cette normalisation permet donc d’ajuster le volume sonore de chaque titre de manière à ce qu’ils aient tous la même intensité. Cela peut parfois avoir des conséquences négatives sur la qualité sonore.  Certains titres peuvent être compressés de manière excessive pour atteindre la norme imposée. Malgré cela, les plateformes de streaming restent le moyen le plus populaire pour écouter de la musique aujourd’hui.

Les plateformes de streaming imposent leurs propres normes de sonie, qui varient en fonction de chaque plateforme. Les artistes et les ingénieurs du son doivent donc faire face à une difficulté : comment satisfaire les différentes normes de sonie ? Cependant, il n’est pas toujours nécessaire de respecter totalement ces normes. Dans le prochain article, nous verrons comment procéder pour s’adapter aux normes de sonie des plateformes de streaming tout en préservant la qualité de la musique.

Quelles sont les normes de Loudness dans le domaine audiovisuel ?

Les chaînes de télévision ont toujours cherché à attirer les téléspectateurs pour les divertir ou leur vendre des produits. Cela s’est donc souvent traduit par une différence de niveau sonore entre les publicités et les programmes. Pendant la guerre des volumes, les chaînes de télévision se disputaient donc pour avoir la publicité la plus forte possible afin d’attirer l’attention des téléspectateurs. Pour remédier à ce problème, des normes ont été mises en place pour réglementer le niveau sonore des publicités à la télévision. Cependant, certains éditeurs continuent de jouer sur les niveaux sonores pour attirer l’attention du public.

La norme EBU-R 128 a donc été mise en place pour limiter le broadcast en termes de loudness. Cette norme, recommandée pour le broadcast, permet de normaliser l’audio à environ -23 LUFS. Cela à permis d’éliminer ainsi les niveaux de sonie différents des chaînes de télévision. Aujourd’hui encore, cette norme est considérée comme l’outil principal pour résoudre les problèmes de loudness dans le broadcast télévisé.

Conclusion

En conclusion, la Loudness War est une période qui a mis en avant des méthodes de compression et de limitation excessive du son dans l’industrie musicale et audiovisuelle. Les normes ont donc été créées pour limiter ce phénomène et maintenir une qualité sonore équilibrée pour tous.

Dans le prochain article, nous allons nous intéresser à la pratique concernant la gestion du Loudness et comment optimiser le niveau sonore de vos productions.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à nous contacter, nous serons heureux de vous répondre.